De Bequia à l’île de Tobago

Sur l’île de Baradal aux Tobago Cays

 

 

Bonjour à tous,

Le 4 août nous quittons Bequia pour Les Tobago Cays, et après une navigation agréable nous arrivons en début d’après midi sous un déluge d’eau, on ne voit pratiquement plus rien ! Nous attendons un peu que le grain passe et trouvons une place pour poser notre ancre dans une eau toujours aussi belle, le bleu turquoise des plus belles cartes postales est tout autour de nous sous nos yeux, les tortues nagent tranquillement dans le mouillage où il n’y a pas trop de monde, nous ne sommes pas malheureux… ! La ballade sur l’ile de Baradal reste un moment privilégié pour admirer les petites tortues de terre et les très nombreux oiseaux qui nichent dans la végétation exubérante de cette terre protégée qui leur est réservée. Le snorkeling sur la barre de récifs est également un moment privilégié et nous passons un bon moment à admirer les nombreuses espèces de poissons qui nous entourent en bancs parfois serrés, les couleurs sont superbes dans cette nature qui semble n’avoir pas encore trop souffert…

Pêcheur à Bequia
Pêcheur à Bequia…
Le grain arrive!
Le grain arrive!
Tortue terrestre à Baradal
Tortue terrestre à Baradal
Visiteur au mouillage...
Visiteur au mouillage…
Les mêmes mouettes qu'en Bretagne!
Les mêmes mouettes qu’en Bretagne!
Sur Baradal
Sur Baradal

IMG_4828

Baradal
Baradal
Vision préhistorique sur Baradal !
Vision préhistorique sur Baradal !
Le mouillage aux Tobago Cays
Le mouillage aux Tobago Cays

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Le 6 nous rejoignons Clifton sur l’ile d’Union, c’est un joli mouillage bien abrité qui permet de refaire le plein de fruits et légumes et de profiter du wifi dans des bars sympas, toujours en compagnie de Bruno et Cathy sur leur catamaran Râ. Le ravitaillement terminé nous filons à Chatham Bay,  grande baie très protégée et excellent mouillage à l’ouest d’Union. Nous allons y rester une petite semaine idyllique, alternant ballades à terre et sur la plage, bons moments avec les amis de rencontre chez Adèle, le bar incontournable situé au nord de cette grande et très belle plage, et baignades dans une eau toujours aussi agréable. Nous visitons une ferme très sympa avec beaucoup d’animaux et quelques cultures de légumes dont Bushman s’occupe et dont il nous parle avec passion. La vue sur les Tobago Cays au sommet de la colline est époustouflante, mais le manque de pluie se fait sentir, il n’y a pas beaucoup d’herbe et les quelques chèvres et vaches rencontrées semblent très maigres… Ce mouillage est assez peu fréquenté en ce moment, ce qui ajoute encore à son intérêt, et lorsque nous le quittons le 13 août il n’y a plus personne dans la baie ! Nous restons à Union et voulons aller voir un autre mouillage assez sauvage juste sous Frigate island devant le village d’Ashton. Mauvaise surprise le moteur se met à chauffer anormalement au moment d’arriver, mais bonne surprise, il y a quelques bouées, non payantes pour le moment, et des amis pour nous aider à prendre la 1ère qui se présente devant nous. En effet Ra est toujours là quand on a besoin de lui et nous retrouvons également Philippe et Michèle sur leur « Mango », monocoque en aluminium au look de baroudeur ! La panne est vite trouvée et réparée, pales du rouet de pompe à eau cassées, et nous profitons de cet  endroit isolé mais bien abrité, non loin d’un espace réservé aux kite surfs qui profitent du vent revenu, non loin également d’un gros piton, l’ile Frigate, au pied duquel nous profitons de ce bel espace de snorkeling avec une eau toujours très claire.

Ilot-bar à Clifton
Ilot-bar à Clifton
On en profite!
On en profite!
Rencontre en ballade sur Union...
Rencontre en ballade sur Union…
Chatham Bay
Chatham Bay
Avec Adèle, Cathy et Mimi sur Chaveta
Avec Adèle, Cathy et Mimi sur Chaveta
Ballade au dessus de Chatham Bay
Ballade au dessus de Chatham Bay
Au dessus de la ferme de Bushman
Au dessus de la ferme de Bushman
Chatham Bay
Chatham Bay
Chatham Bay
Chatham Bay

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 15, départ pour Carriacou, beau temps et mouillage à Tyrell Bay. Nous aimons bien cette ile qui dépend de Grenade, l’ambiance est paisible, les gens sont souvent accueillants et souriants, la musique n’est pas trop forte ni omniprésente ! Il y a pas mal de bateaux mais la place ne manque pas, et on trouve facilement de la place pas trop loin du chantier où se trouve la douane ni des petites plages près des bistros avec wifi, marchands de fruits et légumes et du super marché, quel luxe ! Nous retrouvons William sur son Lagoon 44 « Imagina II » qui a retrouvé son équipière favorite Emma, nous allons encore passer de très bons moments en leur compagnie et celle de Cathy et Bruno. Juste derrière nous au mouillage nous découvrons un beau matin un vieux kirk décoré en Némo orange, noir et blanc, il s’agit de Martin, le valeureux compagnon de Manu son capitaine, ils ont participé à la « Longue Route », tour du monde en solitaire sans escale organisé en 2018/2019 en mémoire de Bernard Moitessier, épreuve à laquelle participait aussi notre ami Alain sur son Patago que nous avions retrouvé ensuite à St Martin. Nous sympathisons tout de suite avec Manu et Michèle sa compagne qui a suivi les aventures de Martin avec son école des Anses d’Arlet en Martinique, Manu a beaucoup de fans dans toutes les Antilles ! Pour plus d’informations sur ce personnage passionnant allez donc voir le site « wwwmanu-autourdumonde.com » super intéressant… Nous retrouvons aussi les Italiens Paolo et Sandra qui nous avaient impressionné avec leurs tours de magie et leurs talents de musiciens à StBarth à Noël, ils refont une beauté à leur bateau au sec au chantier. Nous en profitons pour passer une très bonne soirée au bar du club de plongée, tenu par des français très sympas, à les écouter faire de la musique avec d’autres marins musiciens tous bienvenus avec leur guitare, trompette, accordéon, flute, trombone, dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Mais nous avons très envie de découvrir l’ile de Tobago près de Trinidad qui nous a été chaudement recommandée par plusieurs amis marins, le problème étant qu’elle se trouve presque dans la direction d’où vient le vent en général, au sud est de Cariacou. Et justement la météo prévoit une quinzaine d’heures de vent d’est nord-est, c’est le temps dont nous avons besoin pour y aller. Nous nous préparons donc pour faire ces 90 milles au près et partons le 24 en début d’après midi avec Râ et Imagine.

La traversée se passe bien, nous allons assez vite à 60° du vent et en dehors de quelques grains la mer n’est pas trop forte, agitée quand même la nuit avec les 15 à 20 nds de vent qui nous obligent à remplacer le génois par la trinquette. Au lever du jour nous arrivons devant Charlotteville et mouillons dans la baie des pirates, superbe endroit près de la forêt omniprésente, nous entendons souvent les cris et chants d’oiseaux variés, il y a une petite plage avec un ruisseau qui arrive à la mer à cet endroit, c’est sans nul doute l’un des plus beaux mouillages que nous ayons fait depuis très longtemps… !

L’ile est très belle, la forêt tropicale somptueuse et le coût de la vie parait nettement moins élevé qu’aux Antilles, nous allons sûrement rester ici un bon moment d’autant plus que les habitants de Charlotteville semblent accueillants et que notre mouillage peu encombré est propice aux rencontres, 2 jours après notre arrivée nous avons justement la bonne surprise de voir arriver Manu et son joli Martin !

Sur l'ile de Carriacou
Sur l’ile de Carriacou
Le mouillage de Pirate's Bay
Le mouillage de Pirate’s Bay
Dans la forêt tropicale
Dans la forêt tropicale
Cabosse de cacao
Cabosse de cacao
Le ponton pêcheurs/annexes
Le ponton pêcheurs/annexes
Argyle's falls
Argyle’s falls
Sur le terrain de foot de Charlotteville!
Sur le terrain de foot de Charlotteville!
Little Tobago
Little Tobago
Pirate's bay à gauche, Charlotteville à droite
Pirate’s bay à gauche, Charlotteville à droite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais nous vous parlerons de tout cela plus en détail dans notre prochaine parution fin septembre, nous aurons alors sans doute rejoint Grenade que nous avions beaucoup aimé l’année dernière. Nous remonterons ensuite doucement jusqu’au Marin en Martinique où nous laisserons Chaveta sur une bouée du 15 novembre au 15 janvier pour rentrer à Calais cette fin d’année.

A très bientôt, Pierre-Yves et Mimi à Tobago le 31 Août 2019

Articles récents

Commentaires récents

Catégories

pycandco Écrit par :

Un commentaire

  1. CLAUDIE
    19 septembre 2019
    Répondre

    Reprise de lecture de vos pérégrinations aux Antilles après l’été qui a passé si vite !
    De bien belles aventures encore une fois , et que de chouettes rencontres ,
    vos photos saturées de couleur , et de vert ,(ha les beaux verts .. quelle végétation)
    et de bleu (ho cette eau si bleue!!! ), il manque quelques clichés de p.y , quand bien meme sommes trop fan de notre Mimi.
    la rentrée ici tranquille : réforme des retraites, les élections municipales à venir avec le cortège de règlements de comptes habituels , l’agitation médiatique autour du plastique dans les mers (merci Tara), des particules fines dans l’air …rien de bien enthousiasmant .
    Il nous tarde de vous revoir , belle perspective de vous savoir un peu à Calais cet hiver.
    bisous les zamis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *