Retour vers St Martin

Little Harbour aux BVI

Bonjour,

Le 5/02 nous sommes toujours à Porto Rico, au mouillage à Ponce où nous ne restons pas, juste le temps de faire une lessive et quelques courses et le 7 nous sommes repartis  pour l’ile de Vieques, au sud est de Porto Rico. Après une nuit à tirer des bords dans un vent d’est faible, entre 6 et 13 nds, nous arrivons dans un joli mouillage bien abrité devant le village d’Esperanza, toujours avec l’équipage d’Enigma qui revient avec nous vers la Guadeloupe pour notre plus grand plaisir ! Il fait beau, nous allons rester là 5 jours à profiter de très belles plages, les Porto Ricains sont toujours aussi accueillants et souriants et le coût de la vie est très raisonnable, on est bien…. ! Le 14 nous repartons vers l’est de l’ile et entrons dans une grande baie, l’Ensenada Honda, au fond de laquelle nous mouillons dans un abri parfait, totalement seuls au milieu de la mangrove et des haut-fonds qui en rendent l’accès un petit peu délicat. Cet endroit est vraiment étonnant, totalement hors du temps, nous sommes en immersion complète dans une nature qui semble se débrouiller très bien de l’absence de l’homme…

mouillage à Esperanza
mouillage à Esperanza
Mimi fait des galettes au maroilles !
Mimi fait des galettes au maroilles !
Mouillage à l'Ensenada Honda (Vieques)
Ensenada Honda, Mimi et Marion en paddle
le mouillage à l'Ensenada Honda
le mouillage à l’Ensenada Honda

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       La météo favorable nous pousse ensuite vers Culebra et nous avons pour l’occasion le renfort d’un équipier de choc puisque Malo d’Enigma (10 ans) navigue avec nous pour cette étape. Nous y sommes déjà passés il y a plus d’un mois et avions beaucoup apprécié cette très belle ile située au nord est de Porto Rico et sommes très contents d’y retourner et d’y passer une semaine avec de belles ballades, des rencontres sympas au Dinghy Dock et le plaisir d’échanger avec les habitants toujours aussi agréables.

Malo (matelot sur Enigma) à la barre de Chaveta
Malo (matelot sur Enigma) à la barre de Chaveta
Culebra
Culebra
Les frégates au dessus du dinghy dock
Les frégates au dessus du dinghy dock
A Culebra on prend le temps de vivre!
A Culebra on prend le temps de vivre!
Culebra
Culebra

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Le 25 février nous quittons Culebra pour les Iles Vierges américaines, le vent force 4 à 5 est bien sûr contraire et nous tirons des bords avec la grand voile à 1 ris et la trinquette. Arrivés à St Thomas nous  mouillons près de l’aéroport à Brewers Bay, la plage est très belle et, luxe inestimable, il y a des douches juste à côté ! Nous allons aussi en taxi collectif visiter Charlotte Amalie, beaucoup de monde mais ambiance agréable. Nous repartons le 28 pour le mouillage de Fish Cay sur l’ile de Great St James Island,  puis nous arrivons sur l’ile de St John où nous prenons une bouée à Francis Bay. Ces bouées sont très nombreuses et repoussent loin de la côte les bateaux qui voudraient s’ancrer, et les profondeurs dépassent alors les 15m ce qui complique les choses… Nous sommes dans un parc national, la plage et la petite pointe entre Maho et St John sont des spots renommés pour le snorkelling . L’endroit est effectivement étonnant, nous nageons au milieu des tortues, raies, bancs de poissons divers et variés, nous restons longtemps à observer toute cette vie sous marine pour notre plus grand plaisir.

French Town à Charlotte Amalie
French Town à Charlotte Amalie
Charlotte Amalie
Charlotte Amalie
L'equipage d'Enigma presqu'au complet
L’equipage d’Enigma presqu’au complet
le mouillage de Brewers Bay
le mouillage de Brewers Bay
St John, Francis Bay
St John, Francis Bay
St John Maho Bay
St John Maho Bay
Cruz Bay sur l'ile de St John
Cruz Bay sur l’ile de St John
Plage de rêve à Caneel Bay près de Cruz Bay
Plage de rêve à Caneel Bay près de Cruz Bay
Caneel Bay sur l'ile de St John
Caneel Bay sur l’ile de St John

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Clearance de sortie des USVI à Cruz Bay, puis entrée aux British Virgin Islands sur l’ile de Tortola à Soper’s Hole. Cet endroit a été complètement détruit par Irma et commence à revivre, il y a des bouées partout, donc on ne peut pas mouiller et  la nuit sur ces bouées coûte 30 $ ! Nous restons juste le temps de faire la clearance d’entrée aux BVI, bonne nouvelle, nous sommes lundi mais il parait que c’est un jour férié donc la facture double, 60 $ pour deux personnes et le bateau, les douaniers britanniques ont la main lourde ! A 17h nous sommes mouillés au paradis, Little Harbour sur Peter Island, Il y a 7 ou 8 bateaux tous très abrités du vent, l’avant de Chaveta est tenu par l’ancre vers le centre de la baie et l’arrière est amarré à terre sur des rochers, nous n’avons jamais eu de mouillage aussi confortable ! Nous en profitons pour nager et plonger, l’eau est turquoise, superbe, je nettoie la carène qui commence à se salir et nous partageons des apéros super sympas avec les amis d’Enigma au coucher du soleil sur la plage.

Mouillage de rêve à Little Harbour
Mouillage de rêve à Little Harbour
Apéro ponton à Little Harbour
Apéro ponton à Little Harbour
Little Harbour
Little Harbour
Dans la forêt au dessus de Little Harbour
Dans la forêt au dessus de Little Harbour

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Le 7 mars nous partons à Road Harbour juste en face pour faire des courses et mouillons le soir à Great Harbour, non loin de Little Harbour. La baie est beaucoup plus grande mais bien abritée, il y a des bouées mais aussi de la place pour s’ancrer, et une belle plage au fond à partir de laquelle nous espérons pouvoir marcher jusqu’à la baie suivante pour découvrir ce côté de l’ile. Malheureusement cette ile est privée et il n’y a pas de loi littoral, on nous empêche donc d’utiliser le petit chemin qui semblait parfait pour marcher un peu….  Nous ne nous attardons pas chez ces gens peu accueillants et mouillons le lendemain à Trellis Bay, agréable sans plus, puis à Marina Cay le surlendemain. Ce dernier mouillage est très joli, la place disponible pour s’ancrer est toujours réduite par les bouées payantes mais on arrive quand même à les éviter ! Nous naviguons maintenant à 3 bateaux, Enigma bien sûr et Birdy que nous avons rencontré à Trellis Bay. C’est un joli RM 12m  et nous sympathisons vite avec Olivier, Jenny et leur fils qui sont en année sabbatique et repartent bientôt vers Cuba, puis la Floride et l’Europe cet été. Le lendemain nous repartons sur Cooper Island et prenons une bouée à Manchioneel Bay. L’endroit est très joli et aménagé assez « luxe », avec un bar restaurant, un autre bar à rhum, un café et un magasin de vêtements et souvenirs locaux. Le tout est très bien réalisé, très joli, notamment toutes les plantations effectuées autour, clairement destiné à la clientèle surtout américaine des nombreux bateaux de charters locaux. Changement de décor le lendemain, nous sommes revenus à Tortola et mouillons dans une baie totalement déserte sous Beef Island, c’est un bel endroit proche d’une grande forêt, on y passe une soirée très agréable dans le cockpit accueillant d’Enigma. Nous poursuivons ensuite notre route vers l’Est et arrivons en 3  bords de près à Virgin Gorda. Nous prenons une bouée à St Thomas Bay pour faire notre clearance de sortie, car nous partons demain pour St Martin. Les douaniers locaux sont presque aussi désagréables que lorsque nous étions passés il y a 2 mois et demi, ils insistent notamment lourdement sur leur désir de ne plus nous voir chez eux dès 7h le lendemain matin. Aux USVI on nous disait avec le sourire que l’on pouvait rester encore 72h après avoir fait les papiers de sortie, aux BVI c’est 12h et surtout n’essayez pas de rester plus longtemps, on vous a assez vu ! Nous allons passer l’après midi et la nuit au mouillage à Pond Bay, très joli baie protégée par un banc de sable et de corail, il y a une dizaine de bateaux seulement  et nous passons notre dernière soirée au calme avec les équipages d’Enigma et de Birdy que nous quittons demain, Birdy repart vers l’ouest et Enigma reste encore une dizaine de jours aux BVI, nous les retrouverons plus tard en Guadeloupe.

Mouillage de Marina Cay
Mouillage de Marina Cay
Enigma, Lagoon 38
Enigma, Lagoon 38
Cooper Island
Cooper Island
Les équipages d'Enigma et de Chaveta à Pond Bay
Les équipages d’Enigma et de Chaveta à Pond Bay
Birdy, Enigma et Chaveta à Pond Bay
Birdy, Enigma et Chaveta à Pond Bay

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Nous ne pouvions passer devant les Baths sans nous arrêter, cela vaut vraiment la peine même si par moment on retrouve un tourisme de masse avec entre autres des passagers des paquebots de tourisme (certains font plus de 300m….) dont on avait oublié tous les désagréments. Si on peut visiter à 8h le matin c’est superbe et à ne pas rater. A partir de 10/11h c’est autre chose… On ne peut pas débarquer en annexe sur la plage et nous y allons donc à la nage, c’est inhabituel et pas évident au milieu des autres bateaux et des nombreuses bouées qui balisent les plages, mais le paysage est lui aussi inhabituel et étonnant!

Les Baths
Les Baths

IMG_4378 (2)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Ce 13 mars à midi nous quittons donc les BVI pour l’ile française de St Martin à 80 milles vers l’Est, le vent vient bien sûr d’est mais il est faible, entre 5 et 13 nds, et nous allons tirer des bords sous grand voile et génois avec une mer agréable. Notre RM marche très bien avec peu de vent et le lendemain au lever du jour notre ancre tombe dans le sable de la baie de Marigot, il y a du monde mais le mouillage est calme, nous retrouvons avec plaisir Patago avec Alain et Sophie mouillé non loin de nous, les couleurs éclatent sur les étals du grand marché devant le ponton des annexes, nous nous régalons avec une baguette de la  boulangerie toute proche, tout va bien sur Chaveta … !!!!

Le mouillage de Marigot Bay à St Martin
Le mouillage de Marigot Bay à St Martin

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Notre programme : Nous revenons tranquillement à Pointe à Pitre où nous laisserons le bateau de fin avril à fin juin pour un retour en France de 2 mois en avion, ensuite on redescendra sans doute jusqu’à Grenade pour sortir le bateau de l’eau et refaire l’anti fouling avant la fin de l’année. Si des amis ont envie de naviguer avec nous 8/10 jours aux Antilles à partir de juillet ils sont les bienvenus, c’est le moment d’en profiter !

A bientôt

Pierre-Yves et Mimi à St Martin

Articles récents

Commentaires récents

Catégories

pycandco Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *