Lanzarote et Fuerteventura

Mouillage de Playa Blanca

 

 

Bonjour,

Nous avions prévu 2 jours pour les 300 milles de la traversée Funchal Lanzarote, mais avec le vent de nord/est plus fort que prévu nous apercevons Graciosa à la tombée de la 2ème nuit et entrons dans le port d’Arecife pour mouiller près d’une jetée pour porte-containers, seuls et bien abrités des 25 nds de vent qui soufflaient encore. Cette nuit calme est la bienvenue car la traversée a quand même été assez sportive, le vent de N/NE entre 20 et 30nds lève toujours une houle importante qui secoue bien le bateau et l’équipage, et nous avons pas mal manoeuvré en terminant quand même avec 2 ris et la trinquette un peu roulée!

Le lendemain nous partons pour Puerto Calero, superbe marina sur la côte est de Lanzarote dans laquelle nous resterons finalement 6 jours ! Nous en profitons pour aller visiter le parc naturel des volcans, Timanfaya, ainsi que d’autres sites très dépaysants, on sent que le Maroc n’est pas loin ! Puis une amie de 30 ans (ça date de la formule 40 !) rencontrée par hasard, Christine, nous fait découvrir d’autres points de vue d’une ile où elle s’est installée depuis un moment, super journée à l’issue de laquelle on peut effectivement comprendre que l’on puisse avoir envie de vivre içi !

Arrecife
Arrecife                                                 

 

Les volcans de Timanfaya
Les volcans de Timanfaya

Nous continuons ensuite vers le sud et jetons notre ancre dans une grande baie bien abritée près de Playa Blanca, il y a du vent mais le mouillage tient bien et nous partageons nos journées entre ballades sur des sites volcaniques et bains sur la plage immense dans une eau superbe, mais pas si chaude que cela, autour de 20° environ. Le soleil est toujours présent et à l’abri du vent il fait toujours 22 à 23°, c’est très agréable…

Juste à côté des pontons de Puerto Calero
Juste à côté des pontons de Puerto Calero
Puerto del Rosario
Puerto del Rosario

Nous repartons 3 jours plus tard pour Fuerteventura, grande ile désertique toute proche, et après un mouillage de quelques heures sous « Los Lobos » petit ilot superbe au nord  de l’ile,  nous continuons notre descente jusqu’à Puerto del Rosario, le port de la petite capitale de l’ile. En fait il n’y a pas de pontons mais une belle anse à côté du port de commerce et de l’école de voile. Nous y resterons 3 jours au mouillage, le temps de découvrir une petite ville un peu à l’écart du flux touristique, transformée en musée à ciel ouvert avec de très belles fresques et sculptures à laquelle nous trouvons un certain charme.

Puerto del Rosario
Puerto del Rosario
Gran Tarajal
Gran Tarajal

Le vent de nord/est toujours à peu près établi autour de 10 à 15 nds nous emmène ensuite au port de Gran Tajaral d’où je vous envoie ces nouvelles. Les mouillages voisins ne semblent pas très confortables, et nous profitons donc des pontons les moins chers depuis notre départ de France, mais on ne peut pas tout avoir, les douches sont froides, l’eau chaude n’ayant jamais été installée!! Le décor est toujours impressionnant avec tous ces anciens volcans sans beaucoup de végétation, c’est souvent poussièreux mais nous nous sentons vraiment ailleurs et les ballades sont toujours agréables. Nous allons sans doute bientôt repartir pour Gran Canaria avant l’arrivée d’un coup de vent de sud mardi, nous vous en parlerons plus tard !

A bientôt

Pierre-Yves à Gran Tarajal vendredi 17 novembre

Articles récents

Commentaires récents

Catégories

pycandco Écrit par :

Un commentaire

  1. 19 novembre 2017
    Répondre

    salut les amis, toujours sympa de vous lire (ça y est Armelle m’a mis l’adresse dans mes favoris) et de rêver debout avec vous ! la vie est belle et vous en profitez avec raison !
    mais attention, de l’eau de mer à 20° c’est déjà chaud pour des calaisiens, non ?!
    et 22/23° dans l’air c’est tout de même le bonheur ! profitez !!!
    n’hésitez pas à ajouter des photos, elles sont top et pourquoi pas une carte des lieux, ça aiderait les gars qui sont restés au pays à suivre :-) !
    bises à tous les deux et à bientôt
    thibaut et sa meilleure moité Armelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *