Le long des côtes portugaises

Bonjour,

Nous avons redécouvert en descendant au Portugal un paramêtre météorologique que nous avions presque oublié, la brume….

Après une étape marquée par une forte houle, l’arrivée à Leixoês est inattendue : le vent monte brusquement à 25/28 noeuds dans la rade pendant qu’à la vhf on nous annonce qu’il n’y a pas de place dans la marina ! Nous nous retrouvons donc au mouillage dans cette rade en compagnie d’un couple hollandais sur son voilier de 14m qui n’a pas pu rentrer non plus. Nous les avions déjà rencontrés à Bayona, ils nous invitent à boire une tisane (!) le lendemain soir et nous découvrons alors que nous avons le même projet, le Brésil et la Patagonie l’année prochaine !! La visite de Porto, très agréable, se passe sous un soleil impressionnant, mais en rentrant c’est une brume dense qui s’installe sur la région alors que nous découvrons un 2ème voisin dans la rade, le trimaran dont nous avions rencontré le couple hollandais à Bayona aussi, ils sont arrivés juste avant la brume. Leur bateau est superbe et rapide, et sa skipper l’a entièrement construit elle même, impressionnant!

Nous attendons tous une éclaircie pour continuer notre descente vers le sud, et le surlendemain nous repartons, la visibilité n’est pas géniale mais on voit quand même à 60 mètres et nous pouvons utiliser l’AIS et le radar pour éviter de mauvaises rencontres… Le plus fatigant est de surveiller les casiers qui sont nombreux et peu visibles, mais nous arrivons à Figuera da Foz sous un beau soleil enfin revenu, la marina est calme, très bien abritée, et les douches parfaites et bienvenues ! Nous rencontrons le soir même un couple franco-portugais qui vient de reprendre un café terrasse juste devant l’immense plage. L’endroit est idylique et nous passons un moment à parler de nos projets respectifs devant un coucher de soleil de carte postale, ouverture prochaine du « Métronome » pour Maria et Bruno, bar à vin et tapas, on espère pouvoir y passer quand nous reviendrons !!!

Juste avant l''arrivée à Figuera da foz
Juste avant l »arrivée à Figuera da foz

Nous repartons le lendemain au lever du soleil et dès la sortie, la brume réapparait et nous reprenons notre veille aux casiers… Nous passons devant Nazaré, une énorme fosse se dessine sur la carte et explique sans doute les vagues recherchées par les surfeurs du monde entier, et la grande quantité d’oiseaux que nous admirons plonger à la recherche de leur nourriture, ces eaux doivent aussi être poissonneuses, on a vu des casier mouillés par 200 mètres de fond ! Arrivée le soir à Peniche, le port n’est pas génial, on est poussé par le vent sur un ponton très bas et peu abrité du clapot, bien secoués régulièrement par le passage des chalutiers, pneumatiques et autres vedettes de visite des iles Berlengas en face de la pointe. Par contre la ville est agréable et dépaysante, on se croirait par moment au Maroc, c’est assez étonnant.

Peniche
Peniche

Le lendemain la brume est toujours là, puis se dissipe vers 11h, et nous partons vite pour arriver le soir dans le superbe mouillage de Cascaïs où nous resterons 3 jours, la ville est très belle, avant de rejoindre Lisbonne et la marina de Parque das Naçoes. Cette marina est vraiment le bon plan pour rester un moment et visiter Lisbonne, accueil hors du commun, pontons super confortables et très abrités, environnement calme et agréable pas trop loin du centre de Lisbonne en bus, le tout à un prix très raisonnable, merçi STW de nous l’avoir recommandée! C’est donc içi que Marion, Baptiste et Louison vont passer une semaine avec nous, génial !!!

A bientôt Pierre-Yves

Mouillage à Cascaïs
Mouillage à Cascaïs
Le pont juste avant Lisbonne
Le pont juste avant Lisbonne
La tour de Belem à l'entrée de LIsbonne
La tour de Belem à l’entrée de LIsbonne

Articles récents

Commentaires récents

Catégories

pycandco Écrit par :

3 commentaires

  1. Les lou virus
    16 octobre 2017
    Répondre

    On suit avec attention votre périple. On se remémore nos escales identiques, c’est comme si on était avec vous. Elles sont belles les rencontres et les nouvelles découvertes. Profitez et faites nous rêver !
    On vous embrasse.

    Les ex lou virus

  2. delcluze
    25 octobre 2017
    Répondre

    un petit bonjour de calais avec son cortège de nuage et de vent mais c’est notre patelin bisous a vous bonne continuation gros tien

  3. 25 octobre 2017
    Répondre

    Vous dire que j’ai TOUT lu serait mensonge, mais visiblement, la brume a dominé votre séjour portugais, ce qui ne m’étonne pas ..Rien à voir avec le climat espagnol. J’ai aimé votre photo du pont de Lisbonne . Da,s mon souvenir, le va et vient incessant des voitures le faisait bourdonner comme une ruche….Sinon question climat, quand je vous parlais de Sagrés et du souvenir que j’en avais, c’était une plage magnifique , mais régulièrement baignée de brume à partir de 6 h du soir , en plein été. Et c’est justement ce qui m’a plu entre autre au Portugal, c’est que la météo semble n’en faire qu’à sa tête !! bon pour vous déjà de l’histoire ancienne !! bon vent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *